Diario

RSS
  • VERDENA, double album : « Wow ». Italie 2011 – sorti chez Universal Music Group.

    Gen 14 2012, 10:14

    Verdena appartient à une scène, souvent issue à l’origine de petits labels indépendants, résolument tournée vers le rock alternatif chanté en italien, qui, multiforme et atypique est toujours en mouvement et à la recherche d’une expression originale pour affirmer sa différence de la « chanson italienne ». Une scène qui, depuis LITFIBA et DIAFRAMMA à la fin des années 80 a quand même trouvé ses lettres de noblesse avec des groupes comme les Sonic Youth italiens MARLENE KUNTZ (un premier album : Catartica… fondamental), C.S.I. ( formés autour du premier disque Kodemondo, groupe issu des ex-CCCP + le bassiste Gianni Maroccolo « le Peter Hook italien » de chez LITFIBA et le guitariste-producteur Giorgio Canali), les siciliens de Catane UZEDA (produits par Steve Albini, ...et oui, lui-même!) et FLOR DE MAL (trop tôt disparus malgré le succès de l’excellent disque « Revisioni » et le regard bienveillant de Peter Buck de R.E.M. et Natalie Merchant des 10.000 Maniacs) ou les milanais AFTERHOURS.

    C’est ainsi que VERDENA a grandi depuis 1999 et jusqu’à nos jours avec pour grands frères des groupes et personnalités bienveillantes, diverses et variés. Nous pourrions aujourd’hui également citer d’autres artistes, pas forcement sur le même créneau mais contemporains de VERDENA et à l’univers personnel bien caractérisé à écouter de près tels que MOLTHENI, UMBERTO PALAZZO E IL SANTO NIENTE, GIARDINI DI MIRO’, CRISTINA DONA’, BAUSTELLE, MORGAN, JOVANOTTI, les Napolitains au son de Bristol ALMAMEGRETTA, les bruitistes MASSIMO VOLUME, VIRGINIANA MILLER, TRE ALLEGRI RAGAZZI MORTI du dessinateur de BD Davide Toffolo, MARTA SUI TUBI unique en son genre ou l’excellentissime IL TEATRO DEGLI ORRORI (ces derniers entre les Melvins, The Jesus Lizard et Nick Cave pour l’univers littéraire sont d’ailleurs par beaucoup également considérés comme une très bonne surprise dans le panorama des tendances plus rock !).

    VERDENA est formé par Alberto Ferrari: chant, guitare, Roberta Sammarelli : basse, et Luca Ferrari : batterie, frère d’Alberto. Deux frères grandi dans les montagnes près de Bergame et enregistrant tout depuis leur plus tendre âge dans leur studio, un ex-poulailler à côté de la maison des parents, aménagé en salle de répète au fil des années comme des grands. En 1995, jeunes ados, ils rencontrent sur leur chemin une très bonne bassiste poly instrumentiste jouant dans une formation punk de filles…. et le tour est joué : VERDENA est formé et se lance immédiatement dans la production de démos qui seront remarquées par le label Black Out/Universal avec qui sortira le premier disque en 1999. Le disque sera produit par le guitariste/producteur Giorgio Canali, bien connu par Noir Désir et quelques bons groupes de la scène française.

    Lorsque VERDENA se confronte au difficile exercice des influences à citer, ils se disent grands fans de grunge, rock, post-punk, shoegaze et jazz… Sur leur platine tournent des vieux vinyles des Beatles, Beach Boys, Led Zeppelin, Sex Pistols, Clash puis bien entendu ils sont passés par l’écoute des Pixies, Sonic Youth et Nirvana (tous groupes qu’ils ne cessent depuis leurs débuts de clamer comme influences majeures). On peut rétrospectivement dire qu’ils se rapprocheront ensuite au fur à mesure qu’ils grandiront ensemble aux sonorités présentent chez Blonde Redhead, des plus récents MGMT et de tout ce que des labels comme 4AD, Sub-Pop, Touch & Go ont pu produire.

    Affamés de nouveautés, ils digèrent, assimilent et traduisent à leur manière tout ce qu’ils découvrent et entendent. Le résultat, cuisiné par le groupe en studio « à la sauce italienne » est saisissant…. Ils enchaineront en tout et au fil des ans deux démos, quatre albums, 7 EP et tout un tas de participations et collaborations à des projets d’amis musiciens évoluant dans les meilleurs groupes rock actuels de la péninsule.
    Le groupe devient vite célèbre pour ses concerts enflammés, leur audace et leur franc parler. La qualité de leurs prestations ne fait plus aucun doute. Catalogués bien trop hâtivement parmi les plus crédibles représentants du grunge italien, Verdena refuse en bloc cette étiquette si étroite.

    Leur précédent disque « Requiem » (2007) quatrième depuis leurs débuts, gravitait encore essentiellement sur des bases soutenues par une rythmique martiale, des textes en italien toujours visionnaires et des accords puissants à l’impact certain sur un public féru de Queens Of The Stone Age, Deftones ou Foo-Fighters. Il suffit d’écouter les excellents morceaux « Non Prendere L'Acme, Eugenio » (hommage à peine voilé au Pink Floyd le plus psychédélique de «careful with that axe Eugene ») ou « Isacco Nucleare » pour s’en rendre compte et comprendre que pourtant toutes leurs cartes n’ont pas encore été dévoilées.

    Une fraicheur certaine lors des interviews, une forme de réserve peut-être et de méfiance aussi vis-à-vis des médias qu’ils préfèrent appréhender de loin, ne font qu’entretenir le mystère. VERDENA dit souvent ne pas jouer du rock en italien mais de faire du rock en Italie…. ce qui, compte tenu des difficultés pour les jeunes artistes plus exigeants et anticonformistes d’y vivre de leur art, est déjà un exploit en soi ! VERDENA ose beaucoup dans ce disque. Leur évolution leur permet cependant de se confronter directement à leurs pairs, désormais sans avoir à rougir. Leur crédibilité est totale, avec « Requiem » tout devient possible. Malgré la jeunesse de leur âge, après quatre albums le trio n’a plus peur de s’affirmer talentueux tel qu’il l’est, avec simplicité et retenue, ni de se remettre en cause ou de jouer les équilibristes. Il nous propose un rock original, sans concessions, animé par une réelle et spontanée quête d’authenticité.

    Après 4 ans de silence où, comme pour exorciser le vide et s’autoriser à explorer de nouvelles voies d’expression, ils n’ont pas cessé d’enregistrer et collaborer à des projets parallèles, ils ont encore gagné en maturité et ont repris la route. Ils s’aventurent en 2011 avec « Wow » sur des compositions, des mélodies, des textures sonores plus originales. L’esprit de Brian Wilson et des Beatles de la période du White Album plane sur tout le disque, seulement, cela serait réducteur sans compter le fait que Verdena tente le pari fou de vouloir conjuguer son punk-rock à Manhattan Transfer, aux Doors et à King Crimson avec une originalité, une subtilité et un hommage pour la tradition de la meilleure cuisine italienne dont ils sont les seuls à détenir la recette.

    Grace à ce double album, le groupe se paie même le plaisir de faire le dos rond aux guitares pour ainsi s’ouvrir aujourd’hui, tout en modestie, à une recherche d’harmonies plus riches, complexes et subtiles. Les claviers, synthétiseurs et autres boites à rythmes sont savamment dosés. Leur fougue est pourtant toujours bel et bien là, les voix en retrait, les instruments toujours mis en avant. La puissante batterie est définitivement le maitre à bord de ce navire traversant les vagues à l’âme de leur rock abrasif. C’est le vent en poupe qu’ils peuvent ainsi librement explorer en concert des voies moins communes dans leur discographie et les rendre accessibles à une écoute, un auditoire plus large, voire à un public plus international.

    Bref, VERDENA nouveau fer de lance de la scène italienne plus exigeante ? Annoncent-ils un renouveau qui, faute de ne pouvoir être pleinement satisfait et visible sur place gagnerait peut-être à être confronté hors de la péninsule ? En tout cas, c’est comme s’ils concentraient à eux seuls et en ce double-album 45 ans d’histoire du rock aux influences plus disparates. A suivre en espérant, comme il y a quelques années en quelques dates en France!!

    De l’album « Wow », à écouter sur les 27 morceaux au moins 4 ou 5 titres pour mieux percevoir la complexité de ce grand chantier et des directions entreprises par ce trio… par exemple…

    - « Razzi Arpia Inferno e Fiamme ».
    - « Loniterp » très post-punk/new wave, d’ailleurs sorte d’hommage ironique à Interpol…
    - « Mi Coltivo ».
    - « Scegli Me (Un Mondo Che Tu Non Vuoi) ».
    - « Nuova Luce ».
    - « Miglioramento ».
    - « Badea Blues ».
    - « E' Solo Lunedì ».


    Très cordialement,
    WILLIAM *

    * Cet article a été écrit par William Soavi, un ami franço-italien. Cet article, il me l'a transmis directement afin que je le publie avec son accord. Merci à lui.
  • Mes préférences musicales de l'année.

    Dic 31 2011, 1:13

    Comme l’indique le titre, mes tops albums ne sont qu’un aperçu et qu’un choix très personnel de ce qui peut sortir dans l’année. Il s’agit donc d’un classement de mes préférences musicales et non d’une liste censée définir avec une hiérarchie précise de ce que seraient les meilleurs albums sortis. Pourquoi ? D’abord car j’ai dû écouter qu’un pourcentage infime de ce qui peut paraitre musicalement dans l’année, c’est une évidence et c’est le cas pour tout ceux qui s’adonnent à ce genre d’exercice chez les amateurs comme chez les professionnels. Puis, parce que je n’ai écouté peut-être qu’1/3 des albums qui pouvait m’intéresser ou que j’aurais voulu découvrir. Ce qui explique que d’année en année, je mets à jour les tops des années précédentes au fils de mes écoutes et découvertes. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

    En rouge: Le Top 3.
    En bleu: groupes / artistes français.
    En vert: groupes / artistes italien.

    2013.

    Albums.

    1-THE FLAMING LIPS – The Terror
    2-FOALS – Holy Fire
    3-DEERHUNTER – Monomania
    4-DAUGHTER – If You Leave
    5-KURT VILE – Wakin On A Pretty Daze
    6-TROPHY WIFE – Trophy Wife (TELECHARGEMENT LEGAL GRATUIT : http://trophywifeband.bandcamp.com/album/trophy-wife)
    7-QUEENS OF THE STONE AGE – …Like Clockwork
    8-PHOENIX – Bankrupt!
    9-PALMS – Palms
    10-STILL CORNERS – Strange Pleasures
    11-LOCAL NATIVES – Hummingbird
    12-ATOMS FOR PEACE – Amok
    13-CHVRCHES – The Bones Of What You Believe
    14-PORCELAIN RAFT – Permanent Signal
    15-VOLCANO CHOIR – Repave
    16-BATHS – Obsidian
    17-SAVAGES – Silence Yourself
    18-ARCADE FIRE – Reflektor
    19-DAFT PUNK – Random Access Memories
    20-PVT – Homosapien
    21-OMID JAZI – Onde Alfa
    22-FOXYGEN - We Are The 21st Century Ambassadors Of Peace & Magic
    23-MGMT – MGMT
    24-TOY – Join The Dots
    25-JUNIP – Junip
    26-WEIRD. – Desert Love For Lonely Graves (TELECHARGEMENT LEGAL GRATUIT : http://weird1.bandcamp.com/album/desert-love-for-lonely-graves)
    27-LAURA MARLING – Once I Was An Eagle
    28-JAGWAR MA – Howlin
    29-KANYE WEST – Yeezus
    30-AUTRE NE VEUT – Anxiety
    31-SONS OF THE SEA – Sons Of The Sea
    32-!!! – Thr!!!er
    33-ANNA CALVI – One Breath
    34-SKATING POLLY – Skating Polly
    35-PICK A PIPER – Pick A Piper
    36-DETROIT (BERTRAND CANTAT & PASCAL HUMBERT) – Horizons
    37-SLEIGH BELLS – Bitter Rivals
    38-JACUZZI BOYS – Jacuzzi Boys
    39-HAIM – Days Are Gone
    40-VILLAGERS – Awayland
    41-WASHED OUT – Paracosm
    42-JACKSON AND HIS COMPUTER BAND – Glow
    43-PLACEBO – Loud Like Love
    44-KING KRULE – 6 Feet Beneath The Moon
    45-LA LUZ – It’s Alive
    46-SHANNON AND THE CLAMS – Dreams In The Rat House
    47-BIFFY CLYRO – Opposites
    48-NO JOY – Wait To Pleasure
    49-GRANVILLE – Les Voiles
    50-ALINE – Regarde Le Ciel
    51-POND – Hobo Rocket

    EP.

    1-THE FLAMING LIPS – Peace Sword EP
    2-PORCELAIN RAFT – Silent Speech EP
    3-GRIZZLY BEAR – Shields: B-Sides
    4-WILD NOTHING – Empty Estate EP
    5-DESTROYER – Five Spanish Song EP
    6-FOALS – CCTV Sessions EP
    7-KURT VILE – It’s A Big World Out There (And I Am Scared)
    8-WHY? – Golden Tickets EP

    Chansons.

    1-Foals – Milk & Black Spiders
    2-The Flaming Lips – Sun Blows Up Today
    3-Deerhunter – Sleepwalking
    4-MGMT – Life Is A Lie
    5-Local Natives – You & I
    6-Still Corners – Strange Pleasures
    7-Daft Punk – Giorgio By Moroder (Feat. Giorgio Moroder)
    8-Savages – Waiting For A Sign
    9-Trophy Wife – Absence
    10-Daughter – Winter
    11-Daft Punk – Get Lucky (Feat. Pharrell Williams)
    12-Daft Punk – Lose Yourself To Dance (Feat. Pharrell Williams)
    13-The Flaming Lips – The Terror
    14-Queens of the Stone Age – I Appear Missing
    15-Toy – Join The Dots
    16-Palms – Tropics
    17-!!! – Except Death
    18-CHVRCHES – Science/Visions
    19-Kurt Vile – Girl Called Alex
    20-Anna Calvi – Suddenly

    Foals - Milk & Black Spiders

    2012.

    Albums.

    1-TAME IMPALA – Lonerism
    2-DEFTONES – Koy No Yokan
    3-GRIZZLY BEAR – Shields
    4-MELODY'S ECHO CHAMBER – Melody's Echo Chamber
    5-THE FLAMING LIPS – The Flaming Lips And Heady Fwends
    6-BEAR IN HEAVEN – I Love You, It’s Cool
    7-ANIMAL COLLECTIVE – Centipede Hz
    8-THE BEWITCHED HANDS – Vampiric Way
    9-BEACH HOUSE – Bloom
    10-HOT CHIP – In Our Heads
    11-DIRTY PROJECTORS – Swing Lo Magellan
    12-PORCELAIN RAFT – Strange Weeekend
    13-GRIMES – Visions
    14-PASSION PIT – Gossamer
    15-HERE WE GO MAGIC – A Different Ship
    16-CRYSTAL CASTLES – Crystal Castles III
    17-BAT FOR LASHES – The Haunted Man
    18-PURITY RING – Shrines
    19-WILD NOTHING – Nocturne
    20-BADEN BADEN – Coline
    21-ULTRAISTA – Ultraísta
    22-FRANK OCEAN – Channel Orange
    23-CLOUD NOTHINGS – Attack On Memory
    24-DAVID BYRNE & ST. VINCENT – Love This Giant
    25-TOY – Toy
    26-DIIV – Oshin
    27-SLEIGH BELLS – Reign Of Terror
    28-SHEARWATER – Animal Joy
    29-DIONYSOS – Bird’n’Roll
    30-POND – Beard, Wives, Denim
    31-LOWER DENS – Nootropics
    32-UMBERTO MARIA GIARDINI – La Dieta Dell’Imperatrice
    33-COLAPESCE – Un Meraviglioso Declino
    34-THE TALLEST MAN ON EARTH – There’s No Leaving Now
    35-HALF MOON RUN – Dark Eyes
    36-FATHER JOHN MISTY – Fear Fun
    37-ISBELLS – Stoalin’
    38-DAPHNI – Jiaolong
    39-ELECTRIC ELECTRIC – Discipline
    40-THE XX – Coexist
    41-WHY? – Mumps, Etc.
    42-LESCOP – Lescop
    43-DAN DEACON – America
    44-IL TEATRO DEGLI ORRORI – Il Mondo Nuovo
    45-MOTORAMA – Calendar
    46-TWIN SHADOW – Confess
    47-STUBBORN HEART – Stubborn Heart
    48-DEATH GRIPS – The Money Store
    49-DEATH GRIPS – No Love Deep Web
    50-NADA SURF – The Stars Are Indifferent To Astronomy

    EP.

    1.DANIEL ROSSEN – Silent Hour / Golden Mile EP
    2.AGORA FIDELIO – Les Illusions d’une Route | Bagdad
    3.OMID JAZI – Lenea EP
    4.††† – EP ††
    5.BLIND MOON – Almost Nowhere EP
    6.WHY? – Sod In The Seed EP
    7.DAUGHTER – The Wild Youth EP
    8.DAUGHTER – His Young Heart EP
    9.ALINE – Aline EP
    10.OTHER LIVES – Mind The Gap EP
    11.BROTHERS IN LAW – Gray Days EP
    12.DIRTY PROJECTORS – About To Die EP
    13.PLACEBO – B3 EP
    14.HAIM – Forever EP

    Chansons.

    1-Tame Impala – Apocalypse Dreams
    2-Tame Impala – Nothing That Has Happened So Far Has Been Anything We Could Control
    3-Bear in Heaven – Sinful Nature
    4-DIIV – Doused
    5-Daphni – Ye Ye
    6-Cloud Nothings – Wasted Days
    7-Grizzly Bear – Sun In Your Eyes
    8-Bear in Heaven – The Reflection Of You
    9-Frank Ocean – Pyramids
    10-St. Vincent – Grot
    11-Baden Baden – City Walls
    12-Lower Dens – Nova Anthem
    13-Deftones – Entombed
    14-Grimes – Oblivion
    15-The Bewitched Hands – Thank You, Goodbye, It's Over
    16-Melody's Echo Chamber – I Follow You
    17-Bat for Lashes – Oh Yeah
    18-Grizzly Bear – A Simple Answer
    19-Wild Nothing – Only Heather
    20-Electric Electric – Discipline

    Tame Impala - Apocalypse Dreams

    2011.

    Albums.

    1-VERDENA – Wow
    2-ST. VINCENT – Strange Mercy
    3-REAL ESTATE – Days
    4-RADIOHEAD – The King of Limbs
    5-M83 – Hurry Up, We’re Dreaming
    6-FRIENDLY FIRES – Pala
    7-FLEET FOXES – Helplessness Blues
    8-WU LYF – Go Tell Fire To The Mountain
    9-GIRLS – Father, Son, Holy Ghost
    10-METRONOMY – The English Riviera
    11-ATLAS SOUND – Parallax
    12-BON IVER – Bon Iver
    13-WYE OAK – Civilian
    14-BATTLES – Gloss Drop
    15-THE SHOES – Crack My Bones
    16-OTHER LIVES – Tamer Animals
    17-DEATH GRIPS – Exmilitary
    18-CANT – Dreams Come True
    19-YUKSEK – Living On The Edge Of Time
    20-AUCAN – Black Rainbow
    21-SBTRKT – SBTRKT
    22-THE BEWITCHED HANDS – Burn & Explode
    23-VISMETS – Guru Voodoo
    24-EMILIE SIMON – Franky Knight
    25-DESTROYER – Kaputt
    26-INCUBUS – If Not Now, When?
    27-CURTISS – Easy Ride
    28-CYMBALS EAT GUITARS – Lenses Alien
    29-RICH AUCOIN – We’re All Dying To Live
    30-LAURA MARLING – A Creature I Don’t Know
    31-ANNA CALVI – Anna Calvi
    32-KURT VILE – Smoke Ring For My Halo
    33-STILL CORNERS – Creatures of an Hour
    34-BATHS – Pop Music / False B-Sides
    35-COLDPLAY – Mylo Xyloto
    36-WASHED OUT – Within And Without
    37-JUSTICE – Audio, Video, Disco
    38-TUNE-YARDS – Who Kill
    39-BOTIBOL – Born From A Shore
    40-PINEDA – Pineda
    41-THE ELEKTROCUTION – Trouble Magnet
    42-ARCTIC MONKEYS – Suck It And See
    43-THE BLACK KEYS – El Camino
    44-WILD BEASTS – Smother
    45-DANGE MOUSE & DANIELE LUPPI – Rome
    46-THE KOOKS – Junk Of The Heart
    47-MILES KANE – Colour Of The Trap
    48-THE WEEKND – House of Balloons
    49-THE WEEKND – Thursday
    50-THE WEEKND – Echoes of Silence

    EP.

    1-VERDENA – Radar (Ejabbabbaje)
    2-TROPHY WIFE – Bruxism EP
    3-††† – EP †
    4-KING KRULE – King Krule EP
    5-JOHN GRAPE – John Grape EP

    Chansons.

    1-VerdenaRazzi Arpia Inferno e Fiamme
    2-St. VincentSurgeon
    3-M83Midnight City
    4-Fleet FoxesThe Shrine / an Argument
    5-GirlsVomit
    6-WU LYFHeavy Pop
    7-Atlas SoundTerra Incognita
    8-BattlesIce Cream
    9-VerdenaMi Coltivo
    10-The ShoesTime to Dance
    11-Trophy WifeWolf
    12-Real EstateGreen Aisles

    Verdena - Razzi Arpia Inferno e Fiamme

    2010.

    Albums.

    1-FOALS – Total Life Forever
    2-CARIBOU – Swim
    3-ARCADE FIRE – The Suburbs
    4-DEFTONES – Diamond Eyes
    5-CRYSTAL CASTLES – Crystal Castles II
    6-TAME IMPALA – Innerspeaker
    7-PVT – Church With No Magic
    8-MGMT – Congratulations
    9-DEERHUNTER – Halcyon Digest
    10-LCD SOUNDSYSTEM – This Is Happening
    11-BEACH HOUSE – Teen Dream
    12-THE BEWITCHED HANDS – Birds & Drums
    13-HOT CHIP – One Life Stand
    14-LOCAL NATIVES – Gorilla Manor
    15-THE TALLEST MAN ON EARTH – The Wild Hunt
    16-WILD NOTHING – Gemini
    17-MAPS & ATLASES – Perch Patchwork
    18-SLEIGH BELLS – Treats
    19-BATHS – Cerulean
    20-SHEARWATER – The Golden Archipelago
    21-LAURA MARLING – I Speak Because I Can
    22-LOWER DENS – Twin-Hand Movement
    23-VILLAGERS – Becoming A Jackal
    24-BEACH FOSSILS – Beach Fossils
    25-MELISSA AUF DER MAUR – Out Of Our Minds
    26-BABET – Piano Monstre
    27-BRANDON BOYD – The Wild Trapeze
    28-ATLAS SOUND – Bedroom Databank Vol. 1-4
    29-!!! – Strange Weather, Isn’t It?
    30-DELPHIC – Acolyte
    31-TWO DOOR CINEMA CLUB – Tourist History
    32-LUKE – D’autre Part
    33-PUGGY – Something You Might Like
    34-DEPARTMENT OF EAGLES – Archives 2003-2006
    35-DIRTY PROJECTORS & BJÖRK – Mount Wittenberg Orca
    36-THE BLACK KEYS – Brothers
    37-KATERINE – Philippe Katerine
    38-KANYE WEST – My Beautiful Dark Twisted Fantasy

    EP.

    1-AGORA FIDELIO – Les Illusions d’une Route | Barcelone
    2-GIRLS – Broken Dreams Club EP
    3-COLAPESCE – Colapesce
    4-THE TALLEST MAN ON EARTH – Sometimes The Blues Is Just A Passing Bird EP
    5-BADEN BADEN – 78 EP
    6-WILD NOTHING – Golden Haze EP
    7-WASHED OUT – Life Of Leisure EP

    Chansons.

    1-FoalsSpanish Sahara
    2-FoalsBlack Gold
    3-KavinskyNightcall
    4-LCD SoundsystemDance Yrself Clean
    5-CaribouJamelia
    6-PVTLight Up Bright Fires
    7-MGMTSiberian Breaks
    8-Tame ImpalaRunway Houses City Clouds
    9-Arcade FireReady to Start
    10-DeerhunterDesire Lines
    11-The Bewitched HandsHard To Cry
    12-Washed OutFeel It All Around
    13-Local NativesWide Eyes
    14-DeftonesRoyal
    15-ColapesceFiori di Lana

    Foals - Spanish Sahara

    2009.

    Albums.

    1-THE FLAMING LIPS – Embryonic
    2-ANIMAL COLLECTIVE – Merriweather Post Pavilion
    3-ST. VINCENT – Actor
    4-PHOENIX – Wolfgang Amadeus Phoenix
    5-BETOSCHI – Betoschi
    6-DIRTY PROJECTORS – Bitte Orca
    7-GRIZZLY BEAR – Veckatimest
    8-THE XX – XX
    9-GIRLS – Album
    10-THEM CROOKED VULTURES – Them Crooked Vultures
    11-FLIGHT OF THE CONCHORDS – I Told You I Was Freaky
    12-ATLAS SOUND – Logos
    13-30 SECONDS TO MARS – This Is War
    14-THE USED – Artwork
    15-EMILIE SIMON – The Big Machine
    16-GHINZU – Mirror Mirror
    17-YUKSEK – Away From The Sea
    18-DAN DEACON – Bromst
    19-BEAR IN HEAVEN – Beast Rest Forth Mouth
    20-PASSION PIT – Manners
    21-DREDG - The Pariah, The Parrot, The Delusion
    22-BIFFY CLYRO – Only Revolutions
    23-SAEZ – A Lovers Prayer
    24-WHY? – Eskimo Snow
    25-ISBELLS – Isbells
    26-CYMBALS EAT GUITARS – Why There Are Mountains
    27-PLACEBO – Battle For The Sun
    28-THE SHOES – Scandal!
    29-A SUNNY DAY IN GLASGOW – Ashes Grammar
    30-OTHER LIVES – Other Lives
    31-REAL ESTATE – Real Estate
    32-BAT FOR LASHES – Two Suns
    33-ANTONY AND THE JOHNSONS – The Crying Light
    34-VOLCANO CHOIR – Unmap
    35-STUCK IN THE SOUND – Shoegazing Kids
    36-THE BIG PINK – A Brief History Of Love
    37-TORTOISE – Beacons of Ancestorship
    38-ARCTIC MONKEYS – Humbug
    39-WYE OAK – The Knot
    40-WOLFMOTHER – Cosmic Egg

    EP.

    1-ANIMAL COLLECTIVE – Fall Be Kind
    2-DEERHUNTER – Rainwater Cassette Exchange
    3-BON IVER – Blood Bank
    4-PICK A PIPER – Pick A Piper EP

    Chansons.

    1-Phoenix – Love Like A Sunset Part I & II
    2-Them Crooked Vultures – Bandoliers
    3-Animal Collective – Summertime Clothes
    4-St. Vincent – Actor Out Of Work
    5-The Flaming Lips – The Ego’s Last Stand
    6-Bear in Heaven – Lovesick Teenagers
    7-Dirty Projectors – Stillness Is The Move
    8-Girls – Hellhole Ratrace
    9-Yuksek – I Could Never Be A Dancer
    10-The Flaming Lips – See The Leaves
    11-Phoenix - Lisztomania
    12-Basement Jaxx – Raindrops
    13-Dan Deacon – Snookered
    14-The xx – Heart Skipped A Beat
    15-The Flaming Lips – Silver Trembling Hands
    16-Grizzly Bear – I Live With You
    17-Deerhunter – Disappearing Ink
    18-The Flaming Lips – Worm Mountains
    19-Cymbals Eat Guitars - And The Hazy Sea
    20-Emilie Simon – Chinatown
    21-30 Seconds to Mars – Vox Populi
    22-Isbells – Dreamer
    23-Passion Pit – The Reeling
    24-Biffy Clyro – That Golden Rule

    Animal Collective - Summertime Clothes

    2008.

    Albums.

    1-LATE OF THE PIER – Fantasy Black Channel
    2-FOALS – Antidotes
    3-MGMT – Oracular Spectacular
    4-FLIGHT OF THE CONCHORDS – Flight Of The Conchords
    5-WHY? – Alopecia
    6-FRIENDLY FIRES – Friendly Fires
    7-METRONOMY – Nights Out
    8-M83 – Saturdays=Youth
    9-PIVOT – O Soundtrack My Heart
    10-FLEET FOXES – Fleet Foxes
    11-CRYSTAL CASTLES – Crystal Castles
    12-DEERHUNTER – Microcastle / Weird Era Continued
    13-BON IVER – For Emma, Forever Ago
    14-YUPPIE FLU – Fragile Forest
    15-FIUB – U
    16-THE TALLEST MAN ON EARTH – Shallow Grave
    17-DEPARTMENT OF EAGLES – In Ear Park
    18-UZI & ARI – Headworms
    19-THE LAST SHADOW PUPPETS – The Age Of The Understatement
    20-SHEARWATER – Rook
    21-BEACH HOUSE – Devotion
    22-ATLAS SOUND – Let The Blind Lead Those Who Can See But Cannot Feel
    23-AQME – Hérésie
    24-NADA SURF – Lucky
    25-THE KOOKS – Konk

    Chansons.

    1-Late of the Pier – Space And The Woods
    2-Late of the Pier – Focker
    3-Deerhunter – Nothing Ever Happened
    4-MGMT – Of Moons, Birds & Monsters
    5-M83 – Highway Of Endless Dreams
    6-Foals – Red Socks Pugie
    7-PVT – O Soundtrack My Heart
    8-MGMT – Electric Feel
    9-Yuppie Flu – Summer Afternoon
    10-Friendly Fires – Skeleton Boy

    Late Of The Pier - Focker

    2007.

    Albums.

    1-VERDENA – Requiem
    2-RADIOHEAD – In Rainbows
    3-JUSTICE – †
    4-DIONYSOS – La Mécanique Du Coeur
    5-QUEENS OF THE STONE AGE – Era Vulgaris
    6-LCD SOUNDSYSTEM – Sound Of Silver
    7-CARIBOU – Andorra
    8-BATTLES – Mirrored
    9-ST. VINCENT – Marry Me
    10-ANIMAL COLLECTIVE – Strawberry Jam
    11-ARCADE FIRE – Neon Bible
    12-BABET – Drôle d’Oiseau
    13-DAN DEACON – Spiderman Of The Rings
    14-BIFFY CLYRO – Puzzle
    15-DEERHUNTER – Crytograms / Fluorescent Grey EP
    16-LUKE – Les Enfants De Saturne
    17-SILVERCHAIR – Young Modern
    18-ALB – Mange-Disque

    Chansons.

    1-Verdena – Il Gulliver
    2-Verdena – Sotto Prescizione Del Dott. Huxley
    3-Verdena – Non Prendere L’Acme, Eugenio
    4-Radiohead – Weird Fishes/Arpeggi
    5-Deerhunter – Fluorescent Grey
    6-Justice – Waters Of Nazareth
    7-St. Vincent – Your Lips Are Red
    8-Caribou – Melody Day
    9-Animal Collective – For Reverend Green
    10-Battles – Atlas

    Verdena - Il Gulliver
  • Album de la décennie 2000-2009 : Verdena - Requiem (2007) (Traduction des textes).

    Dic 28 2009, 2:45

    VerdenaRequiem (2007) (62’28)
    (Testi : Alberto Ferrari) & (Musiche : Verdena) (Traduction : Lionel Stroppa)



    Verdena - Marti in the sky (0’23)

    Introduzione


    Verdena - Marti dans le ciel (0’23)

    Introduction


    Verdena - Don Calisto (3’02)

    In requiem
    È come in un fiume lo vedi o no?
    Ora muoio
    Ho gli occhi chiusi lo vedi o no?

    Sono infesto
    È come in un fiume lo vedi o no?
    Doma il mostro
    È come in un fiume lo vedi o no?

    Non sei più qui sei più lontano
    E va bene così bene com’è lontano
    Ed io morirò morirò di fame
    E alla fine tu m'illudi in laude

    Sono infesto
    È come in un fiume lo vedi o no?

    Non sei più qui sei più lontano
    E va bene così bene com’è normalo
    Ed io morirò morirò di fame
    E alla fine tu m'illudi in laude in laude in laude


    Verdena - Don Calisto (3’02)

    Dans requiem
    C’est comme dans un fleuve tu le vois ou pas?
    Maintenant je meurs
    J’ai les yeux fermés tu le vois ou pas?

    Je suis infesté
    C’est comme dans un fleuve tu le vois ou pas?
    Il dompte le monstre
    C’est comme dans un fleuve tu le vois ou pas?

    Tu n’es plus ici tu es plus loin
    Et c’est bien ainsi, bien dès qu’il est loin
    Et je mourrai je mourrai de faim
    Et à la fin tu me leurres (me berces) en laudes

    Je suis infesté
    C’est comme dans un fleuve tu le vois ou pas?

    Tu n’es plus ici tu es plus loin
    Et c’est bien ainsi, bien dès qu’il est normal
    Et je mourrai je mourrai de faim
    Et à la fin tu me leurres (me berces) en laudes en laudes


    Verdena - Non prendere l'acme, Eugenio (6’05)

    In collera ho un grido, quanto è inutile
    Perdo energie e non so perchè
    La spinta mi slancia, tutto è comodo
    Diglielo a dio, se sai che c'è

    Conoscono un posto e lì io mi guarirò
    Scompariranno i tempi bui
    Non vincerò più, il mondo è domino
    Diglielo a dio, se sai che c'è

    Il buio è qui, il buio è qui
    Non vedremo mai, non vedremo mai
    Impazzirò in un attimo
    Un volo nel pus, un volo nel pus
    Non berremo mai, non berremo mai
    Impazzirò
    Lo merito, lo merito, lo merito, lo merito
    Un volo nel pus

    In collera ho un grido, quanto è inutile
    Perdo energie e non so perchè
    La spinta mi slancia, tutto è comodo
    Diglielo a dio, se sai che c'è

    Il buio è qui, il buio è qui
    Non vedremo mai, non vedremo mai
    Impazzirò in un attimo
    Un volo, un volo, un volo nel pus

    In testa a Godzilla
    Fra le sue ciglia
    Non prendere l'acme
    Se sei un hare krishna
    Mi meraviglierai
    Non prendere l'acme (x3)


    Verdena - Ne pas prendre l’acmé, Eugenio (6’05)

    En colère j'ai un cri, combien il est inutile
    Je perds de l’énergie et je ne sais pas pourquoi
    La poussée me lance, tout est confortable
    Dis-lui a dieu, si tu sais qu'il est avec nous

    Ils connaissent un endroit et je me guérirai là
    Les temps sombres disparaîtront
    Je ne gagnerai plus, le monde est domino
    Dis-lui a dieu, si tu sais qu'il est avec nous

    L'obscurité est ici, l'obscurité est ici
    Nous ne verrons jamais, nous ne verrons jamais
    Je deviendrai fou dans un instant
    Un vol dans le pus, un vol dans le pus
    Nous ne boirons jamais, nous ne boirons jamais
    Je deviendrai fou
    Je le mérite, je le mérite, je le mérite
    Un vol dans le pus

    En colère j'ai un cri, combien il est inutile
    Je perds de l’énergie et je ne sais pas pourquoi
    La poussée me lance, tout est confortable
    Dis-lui a dieu, si tu sais qu'il est avec nous

    L'obscurité est ici, l'obscurité est ici
    Nous ne verrons jamais, nous ne verrons jamais
    Je deviendrai fou dans un instant
    Un vol, un vol, un vol dans le pus

    Dans la tête à Godzilla
    Entre ses cils
    Ne pas prendre l’acmé (l’apogée)
    Si tu es un hare krishna
    Tu m'étonneras
    Ne pas prendre l’acmé (l’apogée)


    Verdena - Angie (3’44)

    Prima o poi mi sparerai alle spalle, Angie
    Credi in ciò che fai
    Senza lacrime mi distruggerai

    Laverai le tue mani rosse, Angie
    Scuro più che mai
    Senza lacrime ti addormenterai

    Come mai, che ne sai, semmai
    Rido in lei, semmai
    Nei tuoi nei, io mai
    Dio è gay

    Lunedì è il giorno delle streghe, Angie
    Sai come si fa
    Senza lacrime mi distruggerai

    Oramai, che ne sai, semmai
    Rido in lei, semmai
    Nei tuoi nei, io mai
    Dio è gay


    Verdena - Angie (3’44)

    Tôt ou tard tu me tireras aux épaules (dans le dos), Angie
    Tu crois en ce que tu fais
    Sans larmes tu me détruiras

    Tu laveras tes mains rouges, Angie
    Sombre plus que jamais
    Sans larmes tu t'endormiras

    Pourquoi, qu’en sais-tu, si jamais
    Je ris en elle, si jamais
    (Dans les tiennes?), moi jamais
    Dieu est gay

    Lundi est le jour des sorcières, Angie
    Tu sais comment on fait
    Sans larmes tu me détruiras

    Désormais, qu’en sais-tu, si jamais
    Je ris en elle, si jamais
    (Dans les tiennes?), moi jamais
    Dieu est gay


    Verdena - Aha (1’06)

    Canzone strumentale


    Verdena - Aha (1’06)

    Chanson instrumentale


    Verdena - Isacco nucleare (4’18)

    Ho perso l'amore, ora so
    L'ho sparso sul suolo, ora so
    Se solo fossi qui parlerei di più
    È strano, è vero ora so

    Pioggia sui fili, sono qui
    Nubi d'Isacco
    Le nubi d'Isacco

    C'è un posto migliore, ora so
    Nell'arcobaleno, ora so
    Se solo fossi ricco ne prenderei di più
    Più forte si muore, ora so

    Pioggia sui fili, sono qui
    Nubi d'Isacco
    Le nubi d'Isacco


    Verdena - Isaac Nucléaire (4’18)

    J’ai perdu l’amour, maintenant je sais
    Je l’ai déposé sur le sol, maintenant je sais
    Si seulement tu étais ici je parlerais plus
    C’est étrange, c’est vrai maintenant je sais

    Il pleut sur les fils, je suis ici
    Nuages d’Isaac
    Les nuages d’Isaac

    Il y a un endroit meilleur, maintenant je sais
    Dans l’arc-en-ciel, maintenant je sais
    Si seulement tu étais riche j’en prendrais plus
    Plus fort on meurt, maintenant je sais

    Il pleut sur les fils, je suis ici
    Nuages d’Isaac
    Les nuages d’Isaac


    Verdena - Caños (3’43)

    Peggio di noi
    Non si può stare
    Credimi
    L'alta marea ci porterà via
    Credimi
    Tu mi assordi come fai
    "Ti subirò... e non torneremo più..."
    It's true

    Dicono che
    Tutto è sbagliato
    E parlano
    Lingue di bue
    Un pasto per due
    Parlami
    Mi asciugherai
    Giuro, lo fai

    "Non torneremo più..."
    It's true

    Seven seven
    È il numero degli alberi
    Dio solo sa
    Se questa città ha alberi

    "Ma che importa", tu mi fai
    "Mi brucerò... Non torneremo più...."


    Verdena - Caños ( “Tuyaux” en espagnol) (3’43)

    Pauvre de nous
    On ne peut pas rester
    Crois-moi
    La marée haute nous emportera (loin)
    Crois-moi
    Tu m'assourdis comment fais-tu ? (quand tu fais)
    “Je te subirai... et nous ne reviendrons plus...”
    C’est vrai

    Ils disent que
    Tout est faux
    Et ils parlent
    Langues de boeuf
    Un repas pour deux
    Parle-moi
    Tu m'essuieras (me secheras)
    Je jure, tu le fais

    “Nous ne reviendrons plus...”
    C’est vrai

    Sept sept
    Est le numéro des arbres
    Dieu seul sait
    Si cette ville a des arbres

    "Mais qu'importe", tu me fais
    "Je me brûlerai... Nous ne reviendrons plus...."


    Verdena - Il Gulliver (11’54)

    Resisti un pò e stai male
    Non parli più
    In fondo c'era poco da dire
    Non parlerai più
    Perfetto il giorno muore
    E non ridi più
    In fondo c'era poco da ridere
    Ti troverai nuda

    Non cresce più poesia

    Dio mi tiene giù
    Dio mi preme giù
    Eppure riuscirò
    Finchè c'eri tu
    Finchè c'eri tu
    Dal buio riuscirò

    L'amore è oblio e annebbia gli occhi tuoi
    È assurdo ormai io (mi) annebbierò nei guai

    Non cresce più poesia

    Resisti un pò e stai male
    Non parli più
    In fondo c’era poco da dire
    Ti troverai nuda

    È chiaro che sei fuori di me
    Macroonde
    Quando il mare era blu e il cielo era blu
    Macroonde
    Puoi fregare gli dei, fregare gli dei
    Macroonde
    Se mi amassi di più non temerei più
    Macroonde

    Resti immobile negli occhi miei
    Giuro... immobile
    È come uno scivolo negli occhi miei
    Resti immobile

    È forse un nodo negli occhi miei
    Mi ritroverò
    Percorri lo scivolo negli occhi miei
    Io mi ritroverò

    Per fregare gli dei, fregare gli dei
    Macroonde
    Quando il lago era blu e il mare era blu
    Macroonde
    Per fregare gli dei, fregare gli dei
    Macroonde
    Se mi amassi di più non temerei più
    Macroonde


    Verdena - Le Gulliver (11’54)

    Tu résistes un peu et tu te sens mal
    Tu ne parles plus
    Au fond il y avait peu à dire
    Tu ne parleras plus
    Parfait le jour meurt
    Et tu ne ris plus
    Au fond il y avait pas de quoi rire
    Tu te trouveras nue

    La poésie ne grandit plus

    Dieu me tient
    Dieu me presse (m’oppresse)
    Pourtant je réussirai
    Tant qu'il y avais toi
    Tant qu'il y avais toi
    De l'obscurité je réussirai

    L'amour est oubli et il embrume (trouble)(brouille) tes yeux
    C’est absurde désormais je m'embrumerai dans de beaux draps (je me brouillerai dans les ennuis)

    La poésie ne grandit plus

    Tu résistes un peu et tu te sens mal
    Tu ne parles plus
    Au fond il y avait peu à dire
    Tu te trouveras nue

    Il est clair que tu es en dehors (loin) de moi
    Macro ondes (vagues)
    Quand la mer était bleue et le ciel était bleu
    Macro ondes (vagues)
    Tu peux frotter (te moquer de) les dieux, frotter les dieux
    Macro ondes (vagues)
    Si je m'aimais plus je ne craindrais plus
    Macro ondes (vagues)

    Tu restes immobile dans mes yeux
    Je jure... immobile
    C’est comme un toboggan dans mes yeux
    Tu restes immobile

    C’est peut-être un noeud dans mes yeux
    Je les retrouverai
    Tu parcours le toboggan dans mes yeux
    Je me retrouverai

    Pour frotter (te moquer de) les dieux, frotter les dieux
    Macro ondes (vagues)
    Quand le lac était bleu et la mer était bleue
    Macro ondes (vagues)
    Pour frotter (te moquer de) les dieux, frotter les dieux
    Macro ondes (vagues)
    Si je m'aimais plus je ne craindrais plus
    Macro ondes (vagues)


    Verdena - Faro (0’47)

    Canzone strumentale


    Verdena - Faro (0’47)

    Chanson instrumentale


    Verdena - Muori delay (2’42)

    Muori delay
    Non ci si tuffa in lei
    Ominidee
    È la mia attitudine

    Muori delay
    Trovi rifugio in lei
    È vero che
    Il nero è buio a fondo

    Sento che durerà un pò
    Deriso dalla folla il clown
    Conto che durerà un pò
    Deriso dalla folla il clown
    Guardo la fine che fai
    Deriso dalla folla il clown
    Gonfio di numeri ormai
    Deriso dalla folla il clown

    Muori delay
    Ci provi, un tuffo in lei
    È vero che
    Il nero è buio a fondo

    Sento che durerà un pò
    Deriso dalla folla il clown
    Conto che durerà un pò
    Deriso dalla folla il clown
    Guardo la fine che fai
    Deriso dalla folla il clown
    Gonfio di numeri ormai
    Deriso dalla folla il clown


    Verdena - Tu meurs delay (di lei = Tu meurs d’elle) (2’42)

    Tu meurs delay (di lei = Tu meurs d’elle)
    Il n’y plonge pas en elle
    (Ominidee?) Hominidé
    C’est mon attitude

    Tu meurs delay (di lei = Tu meurs d’elle)
    Tu trouves refuge en elle
    Il est vrai que
    Le noir est sombre au fond

    Je sens que ça durera un peu
    Moqué par la foule du clown
    J’espère (Je compte) que ça durera un peu
    Moqué par la foule du clown
    Je regarde la fin que tu fais
    Moqué par la foule du clown
    Gonflé de numéros désormais
    Moqué par la foule du clown

    Tu meurs delay (di lei = Tu meurs d’elle)
    T’y essaies, un plongeon en elle
    Il est vrai que
    Le noir est sombre au fond

    Je sens que ça durera un peu
    Moqué par la foule du clown
    J’espère (Je compte) que ça durera un peu
    Moqué par la foule du clown
    Je regarde la fin que tu fais
    Moqué par la foule du clown
    Gonflé de numéros désormais
    Moqué par la foule du clown


    Verdena - Trovami un modo semplice per uscirne (3’34)

    Non cresci più
    A tratti è normale
    E non si arrende più
    Il mio cuore

    Cosa ti resta?
    Il folle ride
    E penso a lei
    Accorgersi di vivere nell'estasi
    Cose che accadono qui
    Il paradiso è lei e non ho più rocce
    Leggere ormai
    My mind

    Come puoi vivere a testa in giù
    Come puoi vivere a testa in giù

    Veglia in un sogno
    Il paradiso è lei e non c'è più luce
    Per guardarci ormai
    Cieca, il buio sole disinfesta gli alberi
    Cadono al suolo

    Riuscirò, se mi tiri giù, non riuscirò
    Non respiri più, non riuscirò
    Non riuscirò...

    Come puoi vivere a testa in giù
    Come puoi vivere a testa in giù


    Verdena - Trouve-moi une façon simple pour en sortir (3’34)

    Tu ne grandis plus
    Par moments c’est normal
    Et il ne se rend plus
    Mon coeur

    Qu'est-ce qu'il te reste?
    Le fou rire (rit)
    Et je pense à elle
    S'apercevoir de vivre dans l'extase
    Des choses qui arrivent ici
    Le paradis est elle et je n'ai plus de roches
    Lire (Légères) à présent
    Mon esprit

    Comment tu peux vivre la tête en bas
    Comment tu peux vivre la tête en bas

    Il veille dans un rêve
    Le paradis est elle et il n’y a plus de lumière
    Pour y regarder à présent
    Aveugle, le soleil sombre déparasite (désinfecte) les arbres
    Ils tombent au sol

    Je réussirai, si tu me rabaisses, je ne réussirai pas
    Tu ne respires plus, je ne réussirai pas
    Je ne réussirai pas...

    Comment tu peux vivre la tête en bas
    Comment tu peux vivre la tête en bas


    Verdena - Opanopono (1’50)

    Canzone strumentale


    Verdena - Opanopono (1’50)

    Chanson instrumentale


    Verdena - Il caos strisciante (4’35)

    Credo di far parte di un incubo
    Ora io so
    È lì che io sto
    Gonfio di lividi
    Come in un film
    Non cambierà mai, hare krishna

    Se te ne vai, insisterò
    Se te ne vai, ti spingerò
    Se te ne vai...

    Mihhhhh ...

    Credo di far parte di un incubo
    Come in un film
    Per sempre nei guai
    Gonfio di lividi
    Come in un film
    Non cambierà mai

    Mihhhhh ...


    Verdena - Le chaos continu (rampant) (latent) (4’35)

    Je crois faire parti d’un cauchemar
    Maintenant je sais
    C’est là que je reste
    Gonflé de bleus
    Comme dans un film
    Il (Ca) ne changera jamais, hare krishna

    Si tu t’en vas, j'insisterai
    Si tu t’en vas, je te pousserai
    Si tu t’en vas...

    Mihhhhh ...

    Je crois faire parti d’un cauchemar
    Comme dans un film
    Pour toujours dans les ennuis
    Gonflé de bleus
    Comme dans un film
    Il (Ca) ne changera jamais

    Mihhhhh ...


    Verdena - Was? (2’06)

    Sono alle Hawaai e arrivi tu
    Dentro di me arrivi tu
    Tanto alla fine ciò che fai
    Credimi amore non basta mai
    Credimi amore non basta mai


    Verdena - Quoi? (en allemand) (2’06)

    Je suis aux (îles) Hawaï et tu arrives (toi)
    Dans moi tu arrives (toi)
    Seulement à la fin ce que tu fais
    Crois-moi amour ça ne suffit pas
    Crois-moi amour ça ne suffit pas


    Verdena - Sotto prescrizione del dott. Huxley (12’35)

    Sfiorirai
    Puoi perdere i chili che hai
    Ma sfiorirai
    Scompari ma in fondo ci sei
    Poi sfiorirai
    Puoi perderti a fondo se vuoi
    Fino a fondo se vuoi, ma

    Per me l'unica è farsi del male
    Che importa
    Prima o poi
    Mi prenderai al volo

    Sfiorirai
    E riempirai i buchi fra noi
    Poi ti curerai
    Puoi perderti a fondo se vuoi
    Fino a fondo se vuoi, ma

    Per me l'unica è farsi del male
    Che importa
    Prima o poi
    Mi prenderai al volo

    Ma tu non sai come
    Tu non sai come
    E tu non sai come

    Dottore! Ridammi euforia
    Se nuoto nel fango è solo colpa mia
    Sei fra le righe ma ti raggiungerò
    Ti muovi fra le dita, rimani per un pò

    Vivi nell'aria, tu così fai
    Vivi nell'aria, tu così fai

    A volte ci spero ancora un pò
    Ma tutto è rovescio, dimmi come può
    Io sono l'hippy che fuma i giorni tuoi
    Puoi ridere con me, rimani solo un pò

    Vivi nell'aria, tu così fai
    Vivi nell'aria, tu così fai
    Vivi nell'aria, vivi nell'aria, vivi nell’aria


    Verdena - Sous prescription du docteur Huxley (12’35)

    Tu te faneras
    Tu peux perdre les kilos que tu as
    Mais tu te faneras
    Tu disparais mais au fond tu y es
    Puis tu te faneras
    Tu peux te perdre au fond si tu veux
    Jusqu’au fond si tu veux, mais

    Pour moi l’unique (l’inégalable) est se faire du mal
    Qu’importe
    Tôt ou tard
    Tu me prendras au vol

    Tu te faneras
    Et tu rempliras les trous entre nous
    Puis tu te soigneras
    Tu peux te perdre au fond si tu veux
    Jusqu’au fond si tu veux, mais

    Pour moi l’unique (l’inégalable) est se faire du mal
    Qu’importe
    Tôt ou tard
    Tu me prendras au vol

    Mais tu ne sais pas comment
    Tu ne sais pas comment
    Et tu ne sais pas comment

    Docteur! Redonnez-moi l’euphorie
    Si je nage dans la boue c’est seulement ma faute
    Tu es entre les lignes mais je t'atteindrai
    Tu te remues entre les doigts, tu restes pour un peu

    Tu vis dans l'air, tu fais ainsi
    Tu vis dans l'air, tu fais ainsi

    Parfois j’espère encore un peu
    Mais tout est à l’envers (échec), dis-moi comment il peut
    Je suis le hippie qui fume tes jours
    Tu peux rire avec moi, tu restes seulement un peu

    Tu vis dans l'air, tu fais ainsi
    Tu vis dans l'air, tu fais ainsi
    Tu vis dans l'air, tu vis dans l’air, tu vis dans l’air