Diario

  • Adieu 2012, Vive 2013...

    Gen 25 2013, 13:26

    Je sais pas vous, mais j'ai trouvé que 2012 était une "petite" année musicale...
    Malgré tout, j'ai apprécié particulièrement (et dans l'ordre) ces 5 albums :

    Beach House : Bloom : avec eux, on a toujours 15 ans...
    Grimes : Visions : extra !
    The Shins : Port of Morrow : sont vraiment excellents...
    Hot Chip : In Our Heads : continuent sur leur bonne lancée depuis quelques albums...
    Metric : Synthetica : une jolie découverte pop...

    Bien sûr, les albums très populaires de l'année :

    A leur meilleure niveau The Black Keys : El Camino
    En demi-teinte Muse : The 2nd Law
    Que c'est difficile de faire un 2nd album aussi bon que le premier
    The xx : Coexist mais ils ne s'en sortent pas trop mal...

    Ou encore, les artistes qu'on aime et qu'on suit immanquablement :

    Archive : With Us Until You're Dead pour la suite de Londinium, un de mes albums préférés !
    Four Tet : Pink : sacré client !!! fait concurence à yixdee ;-)
    deadmau5 : > album title goes here < pour le dancefloor...
    Wax Tailor : Dusty Rainbow from the Dark pour les bons frenchies
    Godspeed You! Black Emperor : 'Allelujah! Don't Bend! Ascend! pour les dinosaures du .

    Merci d'ajouter vos conseils, vos découvertes...et on se retrouve fin 2013 !
  • Tomahawk-player

    Mar 17 2012, 14:19

    Débranchez iTunes et courrez vite télécharger, installer et essayer de comprendre comment fonctionne cet ovni...
    Le lecteur musical des 10's
    La fusion de votre bibliothèque locale, distante, de vos réseaux sociaux et des ressources musicales du web !!!

    Remove iTunes and run quickly download, install and try to understand how use this UFO ...
    The 10's audio player
    Merging your remote and local library, your social networks and others web music resources !
  • Muse fait de la résistance...

    Set 14 2009, 17:44

  • C'était eux...

    Nov 18 2008, 23:50

    Et Deleu67...tu te rappelles, on était allés voir Popa Chubby honorer Jimmy Hendrix !!! c'était en automne, y'a deux ou trois ans...

    En première partie, des morveux (comme nous) avaient foutu le feu au théatre de Bastia : c'était eux...

    I Cantelli

    Ils m'avaient tellement emballé que j'avais créé, vite fait, un profil rapide sur last.fm en leur hommage.

    Une occasion pour les réécouter et pour écrire un article dans notre corsica connection plutôt que dans mon coin !!!
  • Calling Mumia

    Nov 18 2008, 23:26



    A écouter de toute urgence :

    le dernier titre de Massive Attack vs Snoop Dogg nommé Calling Mumia

    Pour l'occasion, les bristoliens se sont nommés "100 Suns" (du nom de leur maison de disque) et sont en duo avec Snoop Dogg.

    La piste s’appelle Calling Mumia et fait partie de la bande originale du film-documentaire "In Prison My Whole Life".

    Il s'agit d'un soutien affirmé à la cause de Mumia Abu-Jamal, journaliste et militant afro-américain, accusé à tort selon certains, de meurtre d'un policier de Philadelphie.

    On pourra imaginer une évolution plus favorable des choses avec l'élection toute récente de Barack Obama.

    Musicalement, c'est du bon et grand Massive Attack...on retrouve les angoissantes sonorités de 100th Window, angoisse que doit partager Mumia dans sa cellule, entre la perpetuité et la mort.
  • Come Back !!!

    Nov 13 2008, 20:16



    07:25 ce jour, après la douche, en s'habillant, poste de radio calé sur France Inter...

    "Bertrand Cantat et les bordelais de Noir Désir sont de retour"

    Vite, je google "Noir Dèz" sur mon ubuntu pc pour tomber sur le site officiel déjà encombré...

    Bingo, je les ai mes deux pistes avec la jaquette qui va bien et même les paroles : Gagnants / Perdants et leur reprise du Le Temps des Cerises.

    Le Temps des Cerises, on connait, on aime ou pas...c'est vrai, le texte est historiquement lourd de sens.
    Et puis bon, après tout, ça permettra d'éviter la version de Nana Mouskouri.

    Par contre le texte de Gagnants / Perdants sous-titré "Bonne nuit les petits" colle de très (trop ?) près à l'actualité :

    "Tous ces beaux jeux inventés
    Pour passer devant les premiers
    Pour que chacun soit écrasé
    S’il refuse encore de plier
    Les dégâts, les excès
    Ils vont vous les faire payer
    Les cendres qui resteront
    C’est pas eux qui les ramasseront
    Mais les esclaves et les cons
    Qui n’auront pas pas su dire non
    Nous on n’veut pas être des gagnants
    Mais on acceptera jamais d’être des perdants

    Pimprenelle et Nicolas
    Vous nous endormez comme ça
    Le marchand de sable est passé
    Nous on garde un oeil éveillé
    O la peur, ô le vide
    O la victoire des avides
    Faut pas bouger une oreille
    Toutes sortes de chiens nous surveillent
    Pas un geste, une esquisse
    Sinon on tourne la vis
    Nous on n’a rien à gagner
    Mais on ne peut plus perdre puisque c’est déjà fait.

    Toi qui viens de loin d’ici
    Avec Ta peau et Tes os
    On t’a parlé du paradis
    On t’a menti, tout est faux
    O mon ami o mon frère tout ce nerf
    Perdu pour la guerre
    Tu vas voir tout l’amour
    Qui traîne au fond du discours
    Dis t’en veux des papiers ?
    Dis tu l’as vu mon palais ?
    T’auras rien, c’est ainsi
    C’est pas fait pour les perdants, le paradis

    Il y a la chair à canon
    Il y a la chair à spéculation
    Il y a la chair à publicité
    Enfin y’a tout ce que vous aimez
    Vous et moi on le sait
    Le spectacle est terminé
    Pourtant c’était presque idéal
    C’était loin du féodal
    Oh maint’nant c’est foutu
    Ça fait joli dans ton...
    Fort intérieur c’est gênant
    De rejoindre comme ça la cohorte des perdants

    Il faut pas se faire d’illusions
    Mais c’est mieux debout pour l’action
    Et pour nos âmes, c’est égal
    Dieu n’est pas dans la bataille
    O messieurs les décideurs
    De toutes parts, de tous côtés
    Sachez que profond dans nos coeurs
    On n’arrête pas le progrès
    Sous l’Iris, sous la peau
    Sous les ongles et dans l’étau
    On pourra toujours refuser
    De devenir les premiers ou les derniers

    Pas de leaders triomphants
    On s’ra jamais des gagnants ni des perdants"


    On est désormais rassuré sur l'avenir du groupe.
    On attends la suite...
  • Très fréquentable !!!

    Ott 12 2008, 8:53

    Bénabar revient en ce mois d'octobre 2008 avec un album Infréquentable

    L'album débute par L'Effet papillon, au contenu scientifiquement discutable voire "infréquentable" déjà repris par Muse en son temps dans Butterflies and Hurricanes. De la vulgarisation scientifique, de l'humour, une bonne mélodie facile à retenir...c'était la bonne piste pour lancer l'album !

    allez! raconte l'ami dépressif, "no life", suicidaire avec pour seul animal de compagnie, une mouche nommée "balle dans la bouche"...
    Musicalement, le titre termine par un fond de flûte indienne de bon goût.
    A noter de nouveau, Muriel, une des protoganistes de Dis-lui oui, piste de Les risques du métier.

    Les numéros tracent une voie nécessairement étroite sur une mélodie agréable.

    Les interrogations existentielles de l'ami Nicolini, malgré ses 40 ans, nous sont livrées dans son Malgré tout...T'inquiètes pas Bruno ! le renouveau de la chanson française, tu y est pour quelque chose !

    Dans sa galerie de portraits très réussis, le mythomane Myth-o-Man de Tout vu, tout lu tiendra, on en est sûr, une place de choix. Cette chanson, musicalement proche de Quatre murs et un toit, devrait également retenir l'attention du public.

    Musique hispano-mexicano-caraïbo-hawaïo-comique à la Henri Salvador ou Serge Gainsbourg pour Pas du tout : un vrai retour en arrière dans les meilleurs spectacles de Maritie et Gilbert Carpentier.

    L'amitié, au centre des chansons de Bénabar, trouve une nouvelle magnifique (et extrême) illustration dans Où t'étais passé ?. Des cuivres, un rythme dynamique et un texte de fin surprenant.

    Voir sans être vu traite de l'indifférence aux autres et de ses conséquences...séquence mélancolie.

    À la campagne retrace le portrait nécessairement nostalgique d'une France qui n'existe plus que dans l'esprit du p'tit Bruno.
    Rythme entraînant, texte sur mesure, picking guitare,..un titre à suivre.

    Retour à la cruelle lucidité dans Les reflets verts, texte clairvoyant mais à la musicalité un ton en dessous du reste de l'album.

    Si j'avais su explore de nouveau les relations amoureuses à travers le prisme de la rupture. Au final, un titre assez moyen malgré une asse bonne partition musicale.

    L'album se termine par le titre éponyme, Infréquentable où l'artiste dresse un portrait au vitriol de lui-même sur fond de cuivres mexicains tout droit sortis d'un western spaghetti.

    Avec son cinquième opus, Bénabar s'installe au plus haut de la nouvelle chanson française à texte.
    Le succès commercial devrait être au rendez-vous malgré quelques facilités.
  • Yndi Halda

    Mag 23 2008, 18:01

    C'est quoi ça ?
    Encore un groupe à la con, pour des nazes qui savent plus quoi trouver pour se rendre intéressants ?

    Yndi Halda ça veut dire quoi d'abord ?

    C'est vrai qu'ils ont le look les p'tits rosbiffs à coté de leur estafette rouge !

    Non, ils chantent pas en pseudo-javano-islandais comme leurs amis de Sigur Ros...eux ils chantent pas ! et les quelques paroles "baragouinées" que l'on entend à la fin de leur EP Enjoy Eternal Bliss sont très éloignées de leur musique si poétique.

    Si le plaisir existe en musique, il doit ressembler à une chanson de Yndi Halda, comme par exemple Illuminate My Heart, My Darling!

    Oui, c'est ça, une lente progression de l'illumation vers la sérenité en traversant la peur et la fureur...
    Un thème récurent, répétitif...des violons aériens...y'a pas à dire, c'est au point et on y croit ! c'est là, tout près, le bonheur à portée de main...
  • David is God...

    Apr 26 2008, 20:05

    Vu le dernier Blu-Ray de David Gilmour au Royal Albert hall.



    Que du beau monde, que d'la belle musique : les grands classiques des Pink Floyd : Shine On Your Crazy Diamond, Time, Wish You Were Here ou Comfortably Numb...Une interprétation magique de Echoes.

    Quelques pistes qui me sont inconnues du grand David plus brillant que jamais.

    Une mise en scène légèrement mégalomaniaque mais top.

    Des invités de marque : les grands David Crosby & Graham Nash pour des choeurs qui s'accordent parfaitement avec la voix magique de Gilmour.

    David Bowie vient magnifiquement donner la réplique à Gilmour sur Comfortably Numb qui execute son plus grand solo de guitare tous les temps...y parait tellement qu'on y croit !
  • Old Frenchie

    Apr 25 2008, 16:59




    Alain Bashung : Bleu Pétrole

    Je ne connaissais que les récents classiques La Nuit Je Mens, ou Ma Petite Entreprise, je me rappelais de Vertige De L'Amour ou la célèbre saucisse Gaby Oh Gaby...

    Objectivement, un très bon album, à la Bashung, où le surréalisme n'est jamais très loin...

    Des textes aériens, une délicieuse et subtile logorrhée ginzburgienne, des musiques vraiment modernes...

    A noter les reprises fort intéressantes de
    Il voyage en solitaire ou la célèbre Suzanne.

    Continue comme ça Alain, le temps que je refasse ta discographie à l'envers jusqu'à Gaby !
    Tiens bon, on est avec toi...

    Pour tuer la pianiste, un peu d'aide scénarisée...
    Répète Je Tuerai La Pianiste...